Sélectionner une page

Séance 18 – 2021 – Résilience et pleine lune

Un Maître Zen vit un scorpion se noyer et décida de le tirer de l’eau. Lorsqu’il le fit, le scorpion le piqua. Par l’effet de la douleur, le maître lâcha l’animal qui de nouveau tomba à l’eau et manqua de se noyer. Le maître tenta encore de le sortir de là et l’animal le piqua encore.
Un jeune disciple qui était en train d’observer la scène, se rapprocha du Maître et lui dit :

« Excusez-moi Maître, mais vous êtes têtu! Ne comprenez-vous pas qu’à chaque fois que vous tenterez de le tirer de l’eau il va vous piquer ? »

Le maître répondit: « La nature du scorpion est de piquer et cela ne va pas changer la mienne qui est d’aider. »

Alors, à l’aide d’une feuille, le maître tira le scorpion de l’eau et lui sauva la vie, puis s’adressant à son jeune disciple, il continua:

« Ne change pas ta nature si quelqu’un te fait mal, prends juste des précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent ».

Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire. Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c’est ce que les autres pensent de toi… Et ce que les autres pensent de toi ne te regarde pas ! »

Séance 17 – 2021 – Agir juste

L’intelligence qui sait intuitivement quand agir et ne pas agir, ce qui est à accomplir et ce qui ne l’est pas, ce qu’il faut craindre ou ne pas craindre, ce qui lie et ce qui délie, cette intelligence lumineuse est pleine de [sérénité].

Bagavad Gîtâ XIII.30

 
Dans le yoga, cette fonction si importante est associée au 3è œil, appelé âjnâ-chakra. Elle est garante de l’attention, du discernement, et donc de la décision.
On raconte qu’il y a bien longtemps, au large des côtes de Rameshvaram, une île abritait des lieux de pèlerinage dotés de merveilleux carillons. Selon la légende, même après avoir été englouties sous les flots, d’innombrables clochettes faisaient encore entendre, bien des siècles plus tard, des sons magnifiques. Cela restait exceptionnel, mais leur musique était si envoûtante que nombre de pèlerins venaient tenter leur chance.
Kumar, un jeune garçon dévot de shiva, avait entrepris l’aventure de traverser son pays du nord au sud pour faire cette expérience. Dès son arrivée, il se posa sur la rive et essaya d’entendre une cloche mais ne perçut que le vent et les vagues. Il revint le lendemain, tout entier tendu vers la moindre sonorité de carillon. Mais il ne se passa rien les deux premiers jours. Se rendant à l’évidence, il renonça : c’était bien une légende.
Comme il devait partir, le 3è matin, il en profita pour se reposer, étendu sur le sable. N’attendant rien, ne pensant à rien, parfaitement détendu, il regardait et écoutait le monde alentour. C’est alors qu’une clochette, puis des milliers d’autres se mirent à carillonner.
Le dévoilement attend un espace vide pour se manifester.

Extrait de l’ouvrage de Colette et Emilie Poggi « La Bagavad Gîtâ » ou l’art d’agir – Editions Equateur

Séance 15 – 2021 – Faire de son mieux avec…

“Faites toujours de votre mieux

Quelles que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux, ni plus ni moins. 

Mais rappelez-vous que votre mieux ne sera jamais le même d’une fois à l’autre. Tout est vivant, tout change constamment, par conséquent votre mieux sera parfois à un haut niveau et d’autres fois à un moins bon niveau. Les matins où vous vous réveillez frais et débordant d’énergie, votre mieux sera meilleur que lorsque vous êtes fatigué en fin de soirée. Il sera aussi différent selon que vous êtes en bonne santé ou malade, sobre ou ivre. Votre mieux variera selon que vous êtes en pleine forme et heureux, ou irrité, en colère, ou encore jaloux.

Indépendamment de toute évaluation qualitative, continuez à faire de votre mieux ni plus, ni moins. Si vous vous acharnez à vouloir faire davantage que votre mieux, vous dépenserez plus d’énergie qu’il n’en faut et en fin de compte, votre mieux s’avèrera insuffisant. Lorsque vous en faites trop, vous vous videz de votre énergie et vous agissez contre vous-même, avec pour conséquence qu’il vous faut davantage de temps pour atteindre votre but. Mais si vous faites moins que votre mieux, vous vous exposez aux frustrations, au jugement personnel, à la culpabilité et aux regrets.

Faites donc simplement de votre mieux quelles que soient les circonstances de votre vie.

Isabelle Laading

Séance 14 – 2021 – Quelle stabilité dans notre inéluctable évolution ?